05 février 2008

Une rencontre tout sauf virtuelle

Ca faisait longtemps, trop sans doute, que je n’avais pas franchi le pas du virtuel au réel.
Ca faisait longtemps, trop sans doute, que j’avais envie de les rencontrer, mais l’occasion ne s’était pas présentée.
Alors j’ai créé l’occasion, proposé une date, un week-end entier pour ne pas faire les choses à moitié, et le seul regret que j’ai est que nous ne l’ayons pas fait plus tôt.
Ils sont arrivés devant ma porte, avec des fleurs et des sourires, deux beaux enfants presque identiques mais en même temps si différents.
Très vite leurs enfants et les nôtres jouaient ensemble comme s’ils s’étaient toujours connus.
Très vite nous avons eu l’impression de nous être tous toujours connus.
Si la lecture de leurs écrits respectifs était une bonne introduction, la réalité de leurs personnalités respectives méritait qu’on ne s’en arrête pas là.
Ses mots à elle me touchent par l’émotion qui en transpire, par sa faculté à donner, aimer et écouter l’autre et les autres.
Sa vie est un combat, contre elle, pour elle, et pour tous ceux qui n’en ont plus la force ou pas la possibilité.
Elle veut croire en un monde meilleur alors qu’elle en côtoie souvent le pire, elle ne baisse pas les bras quand ce serait sans doute plus facile.
Ses mots à lui me touchent par leur sincérité et leur simplicité, des vérités-hameçons lancés sur la toile et qui accrochent, ne laissent jamais indifférents.
Son humour, son ironie aussi des choses de la vie, ne sont pas sans cacher une profonde sensibilité à l’humain et des blessures passées.
Il donne sans compter quand il aime, quitte à se prendre de plein fouet revers de médailles et reproches.
Elle et Il sont entiers, généreux, sur les chemins virtuels et dans la vie aussi.
D’anecdotes en confidences, de discussions en éclats de rire, de jeux improbables en mots inventés, de repas partagés en verres trinqués, le bonheur simple d’être soi-même et d’être bien ensemble.
Le temps nous a filé trop vite entre les doigts et les heures, même volées à la nuit, sont passées sur la pointe des pieds sans qu’on s’en aperçoive.
La frustration de leur départ n’a fait que confirmer cette merveilleuse impression qu’une belle amitié était en train de naître et que, c’est sûr, nous allions bientôt nous revoir.
On sait tous qu’on a encore beaucoup de choses à se dire, beaucoup à apprendre les uns des autres et, insatiables, l’impatience est déjà là de la prochaine opportunité.
Les moments que nous avons partagé sont de précieuses pépites que j’ajoute à ma petite collection, depuis déjà 2 ans que ce blog existe.
Merci à Kundun et sa douce, pour ce qu’ils sont et pour leur amitié.

20 commentaires:

Mémère Cendrillon a dit…

Magnifique billet ! Le passage du virtuel au réel m'a enrichie de quelques très belles amitiés. Et cette impression de déjà se connaître est tout simplement formidable !
je te souhaite plein de bonheur dans cette nouvelle histoire !
Bise

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Un bien joli récit pour de bien jolies émotions.

madamedekeravel a dit…

Certains disent que le monde de l'Internet est virtuel. Je ne crois pas ! Quand on recontre "en vrai" des gens rencontrés sur les blogs (ça m'est arrivé 3 fois depuis que je blogue, et ça va m'arriver encore bientôt ;-) on sait à quoi s'attendre, et le courant passe d'emblée. Parce que les gens qu'on rencontre on les a choisis pour ce qu'ils laissent deviner de leur vraie personnalité dans leurs écrits. Et on se trompe rarement. Dommage que l'éloignement géographique rende certaines rencontres difficiles !... (tu viens jamais à Paris ? ;-)

MissQ a dit…

je sais très bien ce dont tu parles, et que peuvent dire les mauvaises langues ! personellement j'ai toujours fait de très bonnes rencontres (sourire)

kiss

kundun(et non pas kundus...héhé) a dit…

Heuuuu, et c'est toi qui disais que tu allais rougir sur mon post...ben dis donc qu'est ce qu'on devrait dire.
Mais t'es sûr que c'est bien de nous que tu parles?
En tout cas, ça pour une belle rencontre, s'en est une! Alchimie des âmes, vibrations sur la même longueur d'ondes, confiance réciproque...alors les coeurs s'ouvrent en même temps que les bouches, et le bonheur pointe son nez.
Je n'ai aussi que peu été déçu par le passage du virtuel au réel(mais cela dit quelques bonnes déceptions quand même, mais elles m'en ont appris beaucoup sur moi-même, alors merci à ces gens).
Dés qu'on rentre de Paris on se contacte et on se prévoit le deuxième acte à la maison. Baisers doux à tous les quatre.

Pema a dit…

Alors voilà, y'a des mots qui se bousculent dans ma tête depuis que j'ai lu ce billet et que j'y suis allé de ma petite larme...
d'abord merci ma belle, merci pour ces moments et pour tes mots qui me touchent, tellement...
En tous cas, je suis sure qu'on a fait des jaloux héhé, oui m'ssieur dames, nous on a renconté carrieb et son barnabé (je l'avais dit que ça allait rester...) et même que maintenant on est amis!
Alors à très vite les loulous, on vous emmenera la voir cette neige qui vous fait defaut depuis quelques temps et oui, on en aura encore des choses à se raconter, des rires à partager et des étoiles à faire briller dans nos 8 yeux...

pepina a dit…

han chuis presque jalouse, en tout cas c'est beau ce que tu dis là.
Madame de K pourquoi t'as jamais dit des choses gentilles sur moi? :p
finalement est-ce que le virtuel est si virtuel que ça?

mais en tout cas qu'est ce que c'est bien de pouvoir partager des bons moments comme ça sans l'appréhension de s'emmerder... l'anxiété d'un premier rendez-vous avec la presque certitude qu'il sera réussi...


(je raconte un peu n'importe quoi moi ce soir)

CarrieB a dit…

@Mémère Cendrillon : Visiblement le virtuel réserve plutôt de bonnes surprises alors ! Merci à toi, et en passant je suis contente d’avoir découvert ton blog il y a peu : il me plait et je m’y retrouve beaucoup !

@lolo : Merci mon Lolo, et toi aussi tu sais bien à quel point j’ai hâte de te rencontrer, sauf que là la distance est un vrai problème !

@madame2 : Il y a bien une vie derrière le virtuel du net, des sourires, des cœurs qui battent !
J’adorerais aussi te rencontrer, et j’envie mes invités de pouvoir le faire dès la semaine prochaine. Malheureusement je n’ai pas vraiment l’occasion d’aller à Paris, mais je te promets que dès que j’en aurai une, je viendrai te rendre visite.

@MissQ : Que de très bonnes rencontres pour moi aussi, je n’ai jamais eu l’occasion d’être déçue et c’est très bien comme ça !

@kundun : Oui oui je suis sûre que je parle bien de vous ! On a été sincèrement ravis de vous rencontrer, alors je ne vais pas me gêner pour le dire ! Pas de souci pour le deuxième acte, et profitez-en bien à Paris.

@pema : Je ne voulais pas te faire pleurer, juste raconter la réalité de notre rencontre, et je suis vraiment heureuse qu’on soit de vrais amis maintenant. Vive la neige et vive l’amitié !

@pepina : Y a pas à être jalouse, et je suis sûre que Mme de K t’adore, et qu’elle n’a pas besoin d’un post pour te le prouver. Le virtuel ne l’est plus à la minute même où la ou les personnes apparaissent devant nos yeux.

Minipoucine a dit…

Perso, je ne suis pas encore passée du virtuel au réel bloggesque mais je ne doute pas que cela permette de faire de belles rencontres. Quelque part, un blog révèle quelques pans de personnalité, on a souvent l'impression de se connaître. Donc je passerai dès que possible au réel, je suivrai ton conseil!:o)

MissTortue a dit…

Snif, c'est bô.

J'y vais de ma petite larmichette retenue aussi.

:-)
Elle est belle votre rencontre.

dana a dit…

pour moi aussi de jolies rencontres ! toujours aussi agréable à lire carrie, c'est un bonheur ! que ta journée soit ensoleillée - dana

féekabossée a dit…

Encore du joli tout ça, et maintenant toi aussi tu peux dire
"Kundun, j't'ai vu quand t'as bu " !
Mais c'est vrai que c'est attachant toutes ces petites bestioles là !

féekabossée a dit…

Pi en vrai, ben après, on a du mal à vivre sans !

CarrieB a dit…

@Minipoucine : Alors il serait grand temps que tu t’y mettes ! On a la plupart du temps de bonnes surprises, et ça permet vraiment de découvrir de belles personnalités, davantage qu’à travers leurs écrits. Sur la toile, il y a forcément des affinités qui se créent, des liens qui se tissent, et qui ne font que se renforcer dans la « vraie vie ».

@MissTortue : Et dire qu’on avait failli se rencontrer il y a plus d’un an :-(. On ne doit pas se décourager, c’est sûr un jour on y arrivera nous aussi.

@dana : Merci beaucoup, et tu es une preuve supplémentaire du bonheur du passage du virtuel au réel. En ce moment mes journées sont très agréablement ensoleillées !

@ma fée2fois : Eh oui, moi aussi je peux dire ça maintenant, et c’est vrai qu’on s’attache vite à ce genre de personnes, tout comme on s’était attachés à toi…ça fait longtemps maintenant, trop ? Dis-moi que la prochaine à venir nous voir ce sera toi, alleeeeeez !

ptite lel la lune... a dit…

bah moi je suis jalouse d'abord!

gael a dit…

t pas la seule ptite lel de lune :s

gael a dit…

j'arrive pas à te joindre par mail miss . Tu as des soucis avec free ?

bisous

Pema a dit…

Bon Carrie, il est temps que tu écrives un joli petit texte sur un sujet de ton choix parce qu'être comme ça en première page chez toi, je me sens toute gênée moi...
et aussi parce que j'aime trop bien quand tu racontes!

medlykos a dit…

à la chaine du "tag au tag" tu es ma victime!
au plaisir de te voir suivre la chaine juste pr le plaisir :)

CarrieB a dit…

@gael : Oui, ma messagerie free est pleine et j'ai beau écoper, elle refuse toujours les nouveaux messages!

@pema : Ca y est m'dame, tu n'es plus en haut de l'affiche, mais était-ce si désagréable que ça?

@medlykos : Je n'ose même pas aller voir de quoi il s'agit ;-)