11 janvier 2007

Viszontlátásra Budapest

Plus tout à fait là-bas, mais pas encore vraiment ici, je suis toujours sous le charme de la perle du Danube.
Un tourbillon d’émotions, comme autant d’ingrédients et d’épices qui composent sa goulash nationale, que je vous invite à partager à ma table…

- Une louche d’émerveillement devant les chalets de bois de la place Vörösmarty, un marché de noël aux mille saveurs et aux trésors artisanaux de bois, de tissu ou de fruits séchés,
- Un zeste de béatitude, dans la basilique Saint-Etienne, ses marbres et sa coupole 96 mètres au dessus de ma tête, ou encore dans la synagogue de la rue Dohány, la plus grande d’Europe, au style maure-byzantin romantique et majestueux,
- Une pointe de nostalgie et de rêve de petite fille dans la loge de Sissi ou en haut du grand escalier somptueux de l’Opéra national,
- Une cuillérée de vie d’une autre époque, sur la colline de Buda, où l’on peut découvrir, à bord d’une calèche d’antan, le Palais Royal, l’église Matthias et le Bastion des pêcheurs,
- Quelques grammes de paresse, la première heure qui suit le réveil, avec le lever du soleil sur la ville encore sereine,
- Un soupçon de cœur serré, après la visite du musée juif et de l’exposition sur l’holocauste, pour se souvenir encore des horreurs dont les hommes sont capables,
- Une brassée de compassion, devant le revers de médaille, les oubliés des brochures des banlieues grises, les sans-abri de la forêt, tentant de réchauffer leurs doigts gelés au feu des détritus, si proche des matelas mités qui les accueillent à la nuit tombée,
- Un nuage de ravissement, aux bains thermaux néobaroques Széchenyi et leurs sources chaudes qui permettent de se baigner en extérieur même en hiver, et où des hommes se retrouvent pour des parties d’échecs interminables à la surface de l’eau,
- Un frisson de fébrilité et d’intimidation, à quelques centimètres seulement des dessins et des toiles de Van Gogh issues des musées du monde entier et réunies exceptionnellement au musée des Beaux Arts
- Une pincée d’enthousiasme en découvrant les peintures de lumière de Dorá Berkes qui, le soir venu, donnent des couleurs de vitraux aux façades du square Március 15,
- Une livre d’enchantement, accueillie sur la majestueuse place des Héros, ces chefs des sept tribus de la conquête hongroise, par l’archange Gabriel, et trouvant plus loin le surprenant château de Vajda-hunyad et l’immense patinoire extérieure où se massent les adeptes plus ou moins avertis,
- Un grand verre de délectation, avec la gastronomie locale, les associations de sucré-salé, les volailles grillées et ragoûts mijotés en sauces épicées, vins divins Tokajy ou Egri-Bikavér, les bulles de champagne Törley pour accompagner une succulente crêpe Gundel, et tant d’autres plaisirs des papilles et des yeux,
- Un bol d’admiration, devant les étalages du marché aux puces Ecserí et ses trouvailles improbables, dans une station du métro le plus ancien du continent, ou face aux nombreux ponts grandioses qui relient Buda à Pest,
- Quelques gros morceaux d’envie aux grandes Halles de la ville, où s’agglutinent aux stands odorants et colorés habitants et touristes en quête d’expériences gustatives et de souvenirs typiques,
- Une rasade de surprise en découvrant la vie nocturne souterraine, restaurants, pubs et discothèques dans des sous-sols aux ambiances hétéroclites : ici un concert cubain dans un décor de prison, là une cave voûtée en pierre et ses fauteuils moelleux, où un DJ mixe jazz et electro, et plus loin un restaurant d’un raffinement extrême et au look résolument design,
- Une goutte d’excitation pour fêter la nouvelle année sur la place Oktogon avec des milliers de personnes déguisées, dansant et chantant sur les derniers tubes en live des groupes hongrois à la mode,
- Un bon litre de reconnaissance pour les habitants de Budapest, d’une gentillesse, d’un civisme et d’une politesse exemplaires, quel que soit leur rang social, et compensant largement la fraîcheur du climat par la chaleur de leur accueil et la luminosité de leurs sourires,
- Pour finir, une ou deux gousses de regrets de ne pas avoir eu le temps d’en découvrir davantage,

Je mélange soigneusement le tout, avant de couvrir d’éloges et de faire mijoter, le temps d’écouter quelques morceaux tziganes en trinquant aux souvenirs qui marineront à vie dans un coin de mon esprit.

24 commentaires:

NicMo a dit…

Je suis jaloux. Pas de tout. Mais les bains/thermes, ça fait des années que je veux y aller...
Je suis jaloux. Jaloux. Jaloux.

LOLO TAHITI a dit…

Moi j'suis pas jaloux, j'suis content pour vous de cette escapade.
Et avec ton style et ton talent, on te suivrait partout même si tu nous décrivait une usine de gouttières à Petaouchnok
Premier post de 2007 plein de couleurs et d'exotisme slave.
"hongrois" pas si bien dire... (je suis un peu enrhumé)

pema a dit…

Welcome Back Miss Carrie!
Budapest est chanceuse de t'avoir eu comme touriste... quel regard!
En cette nouvelle année je souhaite que tu fasses le tour du monde et que tu nous régales de tes visions jubilatoires...

stefie a dit…

Déjà ta jolie carte... maintenant cette description... c'est tellement tentant :)

LOLO TAHITI a dit…

pema a dit "tour du monde" !!! hein ? ok ? ...

STV. a dit…

Ah, Budapest ! Je connais une demoiselle qui en est originaire...

Figueres a dit…

Excellente cette idée d'en "faire tout un plat"... mais ici dans le bon sens et le bon goût, pour cette goulash si réussie.
Je serais curieux de savourer un jour ta recette d'une bonne "paëlla"...

Stéf a dit…

Rien que de te lire, on s'y croirait !
Effectivement, le séjour a dû être crevant mais magique !
A quand le prochain ??....

Muse a dit…

je trouve ta Hongrie magnifique; je l'ai traversé de part en aprt pour me rendre en Grèce et j'en garde un excellent souvenir

CarrieB a dit…

@nicmo : Ah oui, tu es jaloux? Ben tu fais bien, c'était surréaliste!

@lolo : Merci, alors la prochaine destination sera Petaouchnok, cap'?

@pema : Merci, et moi aussi je le souhaite, c'est mon banquier qui le souhaite moins!

@stefie : C'est pas si loin et ça en vaut la peine!

@lolo : Alors si Pema l'a dit...

@stv : Ah, et moi ma petite soeur elle habite Porvoo, j'ai gagné? ;-)

@figueres : C'est à cause de mon régime, ça me tourne sur le ciboulot autant que c'est inefficace.
Je n'aime pas la paëlla, mais visiter l'Espagne ça me tente assez, alors c'est pas grave, je ferai un post en parlant de ses peintres!

@stef : Je t'aurais bien emmenée avec moi mais mes enfants avaient besoin d'une tata bienveillante.
A quand le prochain? Attends que j'aille voir les résultats du tirage de l'Euromillions ;-)

@muse : La Grèce, ça aussi j'en rêve...mais ils sont où ces fichus résultats?

shygefe a dit…

Merci pour ce joli voyage en mots, en images... j'suis dans mon lit et je reviens de loin rien qu'en te lisant... que du plaisir

la guenille a dit…

salut carrie,
où puis je me procurer la photo que tu as publiée pour illustrer le cirque de moscou ?
bises

alexia a dit…

voilà un goulash qui met l'eau à la bouche! Je suis vraiment heureuse que vous ayiez pu vous envoler là-bas et en prendre plein les yeux (et plein le ventre)...
alors...t'as gagné à l'euromillion?

Yojik (appelez-moi Yoj) a dit…

Par contre tu ne dis pas grand chose de la plage, ni des cocotiers.
C'est voulu ?
Ca t'a pas plut ?

feekabossee a dit…

ben dis !! toi , il, vous ... ne faites pas les voyages à moitié !!
ça c'est ce que j'appelle un VRAI voyage, au coeur des âmes, des evènements , de l'ambiance, et pour sûr....ça donne bigrement envie !!!

medlykos a dit…

CarrieB> joli escapade dans les environs du Danube :)

L'europe centrale et de l'est est un lieu captivant, j'espère avoir la chance un jour d'y aller :)

A propos t'aurais pas croisé le ptit fils du Draculé? il parait qu'il rôde dans les parages? :)

Sinon c vrai que l'histoire de l'holocauste c dramatique, et montre que l'Homme est capable de tout !!

Dommage qu'on apprend pas assez de l'histoire et qu'en général les victimes deviennent à leur tour des boureaux !!

Peace et éclate toi bien !

CarrieB a dit…

@shygefe : Si depuis ton lit tu arrives à aller à Budapest, tu crois que depuis le mien je peux venir te faire un petit bisou en vitesse?

@la guenille : Si j'étais maîtresse je noterais "hors sujet", tu sais que j'ai écrit d'autres choses depuis? Pourquoi cette focalisation?

@alex : Même que j'ai pas mis de viande dedans exprès pour toi!
Eh non, pas gagné, ce sera pour la prochaine fois...

@yoj' : Faudrait penser à réviser ta géo, hein, pour participer au concours Miss France ;-)

@ma fée : J'aime pas les choses à moitié, je suis une gourmande et toi aussi!

@medlykos : Je ne suis pas allée en Transylvanie, je n'ai pas eu le temps de lui rendre visite, sinon je lui aurais passé le bonjour de Sainte Ango ;-)
Je trouve que les Hommes sont de grands enfants, tout comme eux ils ont du mal à tirer des leçons et attendent qu'il soit trop tard pour prendre des résolutions dans l'urgence, quand le mal est déjà fait.

Anonyme a dit…

MAGNIFIQUEMENT RACONTER EN + LES PHOTOS CA DONNE ENVIE D ALLER Y FAIRE UN TOUR ?J ADORE TA FACON DE CONTER A ++

roussepoule a dit…

'Tain tu visites tout à fond toi! T'as bossé dans le tourisme avant?
Ca donne envie tout ça..Moi la prochaine c'est Barcelone pour les Ramblas et le musée Picasso, puis Amsterdam pour les joints ( j'altere culture et drogue...)

CarrieB a dit…

@un utilisateur anonyme : Merci, ça me touche, mais à qui ai-je l'honneur?

@ma rousse : Non j'ai pas bossé dans le tourisme mais j'aime préparer mes voyages à l'avance, donc je savais en arrivant où aller et quoi faire!
Ma prochaine destination, je l'ignore encore, mais j'ai une grosse préférence pour les pays du nord et de l'est alors...
Tu nous raconteras Barcelone et Amsterdam j'espère!

sardine a dit…

Voyage romantique...y'a la mer là-bas ? Ce serait plus pratique pour moi...

el greco a dit…

caramba!!

J'ai pensé à TOI très fort hier Nuit...
ce matin, enfin, tes pas sur mon Blog! Quel bonheur...T'as entendu ma lointaine complainte du haut de Buda!

Bravo pour ce beau recit que j'ai envie de reprendre dans Astrolabe avec ton nom bien sûr!

Bizzzzzzzzz

@+++

Anonyme a dit…

anonyme anonyme j ai pas une tete d anonyme mais je n arrive pas a me connecter suis je vraiment bete ?je me presente cigale du sud SUR BELLE COMME UN SOIR D ETE

arpenteur a dit…

Wow
Voilà qui est tentant. C'est si bien raconté, qu'on a envie de poser ses pas dans les tiens...
Tu travailles pour la promotion touristique ou quoi?