19 mars 2006

Madame BADABOUM - Part Two

La palme revient cependant et d’une bonne longueur d’avance à cette mésaventure dans le plus gros parc d’attractions d’Allemagne, et qui vaut bien un article à elle seule. Ce jour là il faisait vraiment, mais vraiment très chaud, et après quelques attractions je cherchais un moyen de me rafraîchir.
Il y avait ce grand bassin au milieu de l’allée principale, autour duquel plusieurs dizaines de touristes étaient assis, laissant leurs jambes pendouiller dans l’eau fraîche et limpide. Evidemment je me suis empressée d’en faire de même et de me délecter de cette sensation.
C’est incroyable comme cette eau était claire, malgré les centaines de pieds plus ou moins propres et odorants qui la brassaient.
On pouvait nettement distinguer les mosaïques composant le fond du bassin, une cinquantaine de centimètre en dessous.
Un panneau sur le bord du bassin me paraissait bien insolite : il y était noté en plusieurs langues qu’il était interdit de se baigner dans le bassin !
Je me suis dit qu’ils étaient vraiment fous ces allemands ou qu’ils anticipaient la venue d’un bus de minipouss susceptibles de pouvoir nager dans si peu d’eau.
Et puis je me suis dit qu’après tout il n’était visiblement pas interdit de faire quelques pas dans l’eau afin d’accélérer le processus de rafraîchissement.
D’ailleurs, qu’est-ce qu’ils étaient stupides les autres, de ne pas y a voir pensé !
Et c’est là qu’arriva le drame.Ca s’est passé très vite.
Je me suis levée de ma position assise les pieds dans l’eau, et là ce fut la descente dans les abysses façon Jacques Mayol sans l’apnée.
Il se trouve qu’en fait il n’y avait pas 50 cm d’eau mais à peu près 250, grosse erreur d’appréciation de ma part je l'admets.
Il se trouve aussi que j’étais entièrement habillée et que je portais mon portefeuille, mes papiers, mon paquet de cigarettes et autres affaires vitales autour de la taille dans une chose qui s’appelle « banane» et qui n’est pas un fruit.
J’espère d’ailleurs qu’il n’en existe plus de nos jours que dans les musées d’accessoires kitch.
Il se trouve également que ma chute fit un certain gros plouf, accompagné d’un cri de désespoir la bouche pleine d’eau, ce qui a inévitablement attiré l’attention de la totalité des touristes à une centaine de mètres à la ronde. Et ils riaient, il riaient…
Voilà comment je figure sans doute sur les albums photos souvenirs de familles de toute l’Europe, mais pas forcément sous mon meilleur profil.
Je n’avais pas à l’époque d‘équipe de sécurité pour récupérer toutes les pellicules ;-)

Bonus track (eh bien, quelle persévérance !) :

Bien sûr il y en a eu d’autres depuis, notamment une à 6 mois de grossesse où il a fallu que j’explique aux urgentistes ébahis que je ne venais pas pour un accouchement prématuré.
Juste que je changeais mes draps debout sur le lit (hum, chacun sa technique) et que j’avais malencontreusement glissé entre ledit lit et le mur de la chambre. Ceci en laissant mon pied coincé entre le matelas et le rebord du lit. Une entorse, qu'ils ont dit, en me précisant au passage qu'il était parfaitement possible de mettre une housse de couette en restant au sol.
Ouais ouais, mon ventre arrondi avait juste compliqué les choses en décalant la latitude de mon centre de gravité, c'est tout.

Epilogue (ça y est, c’est la fin !) :

Bien sûr il y en aura encore d’autres, mais je ne m’inquiète pas : la relève est assurée par ma fille, qui a déjà fait ses preuves et développé de belles dispositions.
Je crois que c’est ce qu’on appelle le poids de l’hérédité.

6 commentaires:

alexia a dit…

Madame Badaboum m'a bien fait rire ce jour là dans ce parc d'attraction;)tu te souviens aussi du manche à ballet qui traverse la porte des toilettes soudainement?

CarrieB a dit…

Oui oui, je m'en souviens trés bien, mais je ne l'ai pas raconté parce que je me dois de garder une petite part de mystère pour mon public tout de même ;-)

jid a dit…

Y'a pas à dire : une chute fait toujours rire!

chitus a dit…

bonjour, juste pour vous remercier pour votre commentaire sur mon blog "un sang d'encre", en plus, je vois que vous etes du signe du bélier, comme moi (si vous voulez une petite étude, n'hésitez pas à me laisser votre date avec heure et lieu et je me ferai un plaisir, etc.) ça m'intéresse, car on dit que le bélier n'est pas un signe nostalgique. moi je dis que si ! paradoxallement, il est vrai que le bélier est un signe qui aime l'avenir, le futur, l'avant, mais justement, les béliers mal foutus aiment reculer de temps en temps (mélancolie, tristesse du clown...) a plus et bisous (soyons fous !).

CarrieB a dit…

@chitus : alors là je ne vois pas ce qui a pu te faire penser que j'étais bélier...contente d'avoir appris tout ça sur ce signe mais il se trouve que moi je suis balance!

Stefie a dit…

Alors là bravo !
J'adooore...
On doit être soeurs... je suis exactement pareille... mon palmarès est aussi impressionant : entorses, fractures et autres

J'adore ton blog : )