07 novembre 2006

Miroir, mon beau miroir

Je lis et relis chaque soir « Blanche Neige » (version des frères Grimm) à ma fille, inlassablement.
C’est une de ses histoires préférées.
Il est des classiques qui ne prennent pas une ride (sic) et qui font partie intégrante du patrimoine de l’enfance.
Cette enfance qui deviendra vie adulte, cette petite fille qui deviendra jeune femme, avec notamment en tête l’idée qu’elle se doit d’être jolie pour mériter son prince charmant ( qui ne tombe amoureux que de la douce apparence de Blanche Neige), et cette notion de conflit/compétition avec une (belle-)mère qui désire rester jeune et jolie à tout jamais…
Comme la marâtre dans un chaudron ajoutons une pincée de Cendrillon qui n’est digne d’intérêt que richement arrangée (et elle aussi en compétition physique avec ses sœurs), une louche de peau d’âne obligée de s’enlaidir pour échapper aux avances (certes, de son père, mais ça c’est une autre histoire), et un soupçon de Belle au bois dormant qui ne tire son nom que de ses attributs sans que l’on aborde où que ce soit son niveau intellectuel.
Piochons maintenant dans la «vie réelle» la silhouette improbable des poupées B*rbie, une cuillérée de pression soudaine des pouvoirs publics sur l’obésité infantile, une bonne livre de baby marketing qui les traite en mini-adultes, une poêlée de générations de mamans à qui l’on fournit des possibilités pour tenter de retarder le vieillissement et qui enchaînent souvent les pseudo régimes, une pile de couvertures de magazines où s’étalent la maigreur, des visages creusés sans vie rehaussés de blush et un bouquet d’idoles tout aussi dégraissées.
Nous avons maintenant une idée assez précise de la place que peut tenir la beauté dans la vie d’une femme, avant d’en être au stade où elle aura dépassé tout cela, tant est qu’elle le fasse un jour : je connais plus d’une femme de la 7ème dizaine qui tient à sa coquetterie.
La beauté intérieure, c’est bien beau en théorie, dans les conversations philosophiques et les galas de charité, mais en pratique c’est rarement la première chose que l’on a l’occasion de voir chez l’autre ou de montrer de soi (sauf via les blogs, et c’est en ça qu’ils ont une longueur d’avance sur la réalité).
Et même si la beauté n’est que dans les yeux de celui qui la regarde, les complexes y sont aussi malheureusement trop souvent.
Quand on parle de beauté intérieure à une fille, elle a des raisons de se poser des questions, voilà la cruelle vérité officieusement admise.
Et que le premier qui n’a jamais rien fait pour embellir autre chose que son âme me jette la première pierre.
Il y en a même de plus en plus nombreuses, et de plus en plus jeunes surtout, qui vont jusqu’à se refaire un physique à coups de scalpel pour entrer dans la sacro-sainte «norme» qu’on nous impose à toutes les sauces (allégées).
La poitrine est calibrée, la taille ajustée, les cuisses affinées et le mollet regalbé.
Sur ce point je rejoins madame Sardou, qui disait quelque chose comme «la chirurgie esthétique, c’est comme refaire la décoration de sa maison : on rafraîchit le salon, puis on se rend compte que la cuisine a besoin d’un coup de peinture, puis c’est la salle de bains qui part en décrépitude, et après avoir fait le tour des pièces on en finit par revenir au salon et tout recommencer».
A côté de ça, un quadragénaire dont les yeux seront masqués et la voix modifiée par respect de l’anonymat m’a confié récemment, suite à mes inquiétudes sur l’impact de la trentaine, que nos petits défauts pouvaient être autant d’atouts de séduction.
Je cite : «(…) pour un homme psychiquement équilibré qui accumule les années (là il dit son âge exact), la femme qui a dépassé la trentaine et qui approche de la quarantaine [ouvre bien tes oreilles, enfin surtout tes yeux, toi qui est concernée] est très, très séduisante.
Non seulement par son expérience de vie, et de ce qu'elle peut vous apporter dans la discussion, mais aussi physiquement.
Le fait d'avoir eu un ou plusieurs enfants n'est pas un handicap, bien au contraire!
Les rondeurs qui s'installent, le grain et la texture de la peau qui change, la profondeur de son regard (et biiiip c’est là que je censure pour les âmes sensibles) sont des points très, très positifs. Même la cellulite ou des cicatrices peuvent émouvoir, je le jure main sur le coeur.»
Plus loin il me dit encore : «(…) sachez que des aisselles parfaitement rasées sont moins attirantes, le moment venu, qu'une aisselle savamment et légèrement négligée. Les ridules autour de vos yeux sont autant de petites marches vers le ciel pour un homme digne de ce nom. Aussi l'avenir de la femme à partir de la trentaine est brillant, si elle réussit à passer outre les mensonges de la pub, des machos sans cervelle et des médias.»
Alors moi je dis d’accord, entièrement d’accord, sauf que la pub, les médias et les machos sans cervelle sont présents partout, et que si j’abandonne mon déo, mon épilateur, le maquillage et que je laisse mes cheveux vivre leur vie tranquille on risque davantage de me jeter des cailloux que de chercher à me séduire.
Plus sérieusement, heureusement qu’il y a des hommes sensés pour redonner sa vraie valeur à la beauté féminine, on s’y perdrait nous-mêmes et ce serait dommage.
Dommage aussi que la plupart des jeunes filles ne se doutent pas de cette richesse future, ne profitent pas de leur jeunesse autrement et passent leurs plus belles années à se torturer au nom de la dictature du paraître.
On devrait leur dire qu’un jour un homme les regardera comme elles ne l’auront jamais été auparavant, avec les yeux de l’amour, et que ce jour elles prendront conscience de leur beauté unique, que ce jour elles se sentiront Blanche-Neige, peu importe leur physique.
Je précise tout de même au passage que mon approche personnelle de la beauté féminine ou masculine rassemble également plusieurs critères très subjectifs et aléatoires n’ayant rien à voir avec les standards du genre, qui se rapprochent davantage des termes « charme » ou « charisme », et que je suis plus attentive à ce que dégage une personne, ses gestes, sa façon de marcher ou de parler qu’à ses attributs physiques.
Et vous, qu’est-ce qui vous fait craquer ?

36 commentaires:

muse a dit…

Ses yeux miroir de l'âme...miroir mon beau miroir...on y revient encore et toujours!

roussepoule a dit…

Carrie, t'es un genie !!!!
Pas plus tard qu'hier, nous faisions un concours de ventre ressorti avec la Fée, en se disant " Putaaiiiing, les boules, on a pas le ventre plat..."
Mais on est arriver à la conclusion qu'on avait eu des enfants, et qu'on etait des feignasses des abdos!! Mais surtout, qu'approcher de la quarantaine, ça avait un sacré avantage..Tu te sens plus belle, femme, parce que l'homme qui t'aime te regarde d'un oeil nouveau. Du coup, dans les moments intimes, t'es pas là a regarder si quand tu poses ta jambe contre sa poitrine, ça fait un bourrelet! T'es bien en chair et tu t'en fous, tu savoures enfin le plaisir.
Corps imparfaits mais abandonnés dans les bras de l'amoureux..

Papet croûton a dit…

La beauté ? Très difficile à exprimer…:
Pour moi, il y a les statues de tous âges que j’ai toujours admiré et l’idée qu’un gros, vieux et riche (pourquoi pas con, après tout ?) pose la patte dessus me révulse.
Toutes les autres personnes ne sont pas des statues mais des êtres humains, et là, je me moque assez du physique, pourvu que la personne ne soit pas involontairement négligée.
Je vais déborder un peu, mais en ce qui me concerne, l’attirance – ne me parlez pas d’amour – est un mystère.
Pourquoi cette petite nièce d’un an marchant à peine, m’a longuement regardé, puis est montée sur mes genoux et s’est blottie contre moi ? un son de voix ? une odeur ?
Ma barbe agit souvent comme un répulsif pour les enfants, et je ne suis guère porté sur les tout-petits. Alors ?
- «Tais-toi, vieux bavard, tu nous casses les pieds !»
- Bon.

Figueres a dit…

"La belleza del cuerpo es un viajero que pasa; pero la del alma es un amigo que queda.", Saavedra Fajardo

Traduction : "La beauté du corps c'est un voyager qui passe; mais celle de l'âme c'est un ami qui reste"...

Tu as raison de citer ces contes de nos enfances... qui devraient être revisités avec nos yeux d'aujourd'hui.

LOLO TAHITI a dit…

Ce qui me fait craquer c'est un visage radieux, la nana qui se sent bien dans sa peau, un sourire désarmant.
Après qu'elle fasse du 36 ou du 48 qu'est-ce que ça fait ? On dit tellement de conneries avec les canons de la beauté... Jadis c'était les femmes rondes qui étaient à la pointe de la mode, les peaux blanches, puis ce furent le speaux bronzées, les métisses, puis les filles maigres, les sacs d'os. Foutaises !!!
La voix aussi me fait craquer. Un accent indéfinissable me trouble.
L'intelligence m'émoustille.
Un sens de l'humour me fait chavirer
La spontanéité me fait me pâmer
Elie Seimoun dirait que si en plus elle est blonde et à forte poitrine...
Pas moi, on ne peut pas généraliser, c'est une perte de temps.
Je peux aussi bien craquer pour une togolaise à petits seins et au sourire lumineux, qu'une hollandaise blonde et ronde comme une mimolette, qu'une rousse à taches de rousseur à la peau laiteuse, qu'une petite française aux joues roses...
Femmes je vous aime !

pema a dit…

Alors ça! c'est un billet qui remonte le moral... et les coms qui vont avec..
Merci à toi Carrie, tu m'as déjà fait plaisir en déposant tes mots chez moi à ce sujet...
Et puis tu as des amis masculins qui tiennent des propos tres reconfortants...
Allez Messieurs, encore, dîtes nous combien nous sommes belles et nous le serons plus encore !

frisson a dit…

Le rôle de la beauté dans la socialisation, c'était le titre du mémoire que j'aurais voulu faire en socio ;) Ce qui me fait craquer, c'est d'abord un regard. Puis une foule de petits détails, comme une nuque découverte, des mèches de cheveux qui s'égarent, un joli éclat de voix, un pli au bord des yeux, un mouvement de mains... enfin, une alchimie de ce que l'on peut percevoir d'une personne en l'observant un tant soit peu.

stefie a dit…

J'aurais tellement de choses à dire la-dessus... il faudrait déjà que les mots viennent dans le bon ordre. J'ai été très sensible à ce post (comme tu peux t'en douter :p ) tout d'abord parce qu'effectivement je suis victime de cette société sociopathe (sic) qui juge les gens sur leur physique. J'ai beau entendre parler de beauté intérieure, de physique qui ne compte pas, que les différences physiques rendent le monde beau et surpenant ; mais ces discours sont rares. Plus encore que les gens de 30 ou 40 les gens de mon age sont cruels sur le physique. A 20-25 ans, il vaut mieux être beau/belle et correspondre aux photos des magazines, on est pas intéressant quand on ne correspond pas à certains critères physiques. Au lycée on ne fréquente la fille un peu boulotte, l'intello à lunette etc... plus une question d'apparence que de centre d'intérêt. Ce n'est que bien plus tard, que ces critères perdent de l'importance. Entre ces deux ages le tiraillement est là. On dit que le physique ne compte pas, mais c'est un précepte qui s'applique pour les autres, pas pour nous.
Je suis un peu allergique au concept du conte de fées, mais ça ne m'empêchera pas d'en lire à mes enfants. Je n'aime tout simplement les stéréotypes qui y sont dissimilés même pas discrètement :
belle = héroïne + jackpot (prince charmant, royaume, cheval blanc, enfants...)
beau = prince charmant riche et adorable
vieille = aigrie, et imbuvable
laide = méchante et arriviste
grosse = égoïste qui ne pense qu'à manger.
J'ai donc finalement décider de faire mon conte de fée moi même, c'est même pas un conte de fée, c'est juste une histoire. J'ai rien d'une princesse, et j'ai pas trouvé de robe à ma taille. Donc je compte pas trop sur un éventuel prince charmant. J'ai viré la vilaine belle-mère (la femme de mon père) depuis belle lurette. J'ai pas sept nains autour de moi, mais des amis. Et j'attends pas sur une marraine la fée pour changer une citrouille en carosse, ça j'l'ai fait toute seule !

MissTortue a dit…

Comme toujours, Carrie, le choix de tes mots est excellent...

Comment construire des esprits sereins et des confiances en soi solides avec une telle dictature des médias...On nous dit quoi penser, quoi regarder...et (finalement) qui aimer !!!

Et j'ai plus inquiétant à vous raconter...

Pour préparer(ben oué, ça m'arrive, de ne pas être en vacances, eh eh) ma leçon d'anglais d'aujourd'hui sur la description (small, brave, strong, old, young, fat, bad, happy, beautiful, ugly...), j'ai consulté un guide pédagogique...

Il y est conseillé de faire des activités de mime pour faire mémoriser le vocabulaire...mais,(je cite) "d'ECARTER du jeu les adjectifs "ugly" et "fat" qui pourraient entraîner des débordements au sein de la classe"

...je n'ai bien évidemment tenu aucun compte de cette consigne...

...car aucun enfant n'aurait pensé à détourner ces adjectifs au moment du jeu pour se moquer de qui que ce soit...

...ce que les concepteurs de ce GUIDE ont oublié, c'est que les enfants sont bien plus sains que les adultes dans le domaine relationnel...en tout cas, bien plus sains que ceux qui voudraient leur faire "écarter" certains mots, induisant par là même, une mise à l'écart de certaines personnes !!!

arghhhhhhhhh

je hais les guides pédagogiques!!!

la féline a dit…

On oublie bien vite le Chat Beauté!
Celui qui regarde sa Féline avec le regard de l'amour, même quand elle a quinze mètres de cernes, le nez au dessus de la cuvette, en train de réciter ses tables de multiplication pour oublier qu'elle est malade comme un chien. Et bien, même moche, on est la plus belle...
Bien sûr, on ne peut pas passer à côté du physique, mais si on s'aime, si on a confiance en soi, si on est épanoui, si on sourit... on est beau. Vraiment. Il suffit d'être heureux.

Erectus a dit…

J'ai bien aimé ce post, mais ce que j'ai retenu ,c'est les mêmes questionnements qui m'ont envahi la veille de mes 30ans .Presqu'un an est passé et je continue de me poser des questions et de chercher des réponses .bien à toi

richard a dit…

Non seulement Carrie écrit de beaux textes mais elle attire également les commentaires de qualité (ce qui ne sera pas le cas du mien). Donc comme dirait Gainsbourg la beauté caché des laids se voit sans délai... C'est vrai que c'est une série de belles questions que tu poses là... C'est vrai aussi qu'au delà des canons de beauté, la séduction repose sur bien d'autres choses et notamment sur la confiance en soi (il vaut mieux faire envie que pitié)... Or, celle-ci découle aussi que l'image que l'on a de soi et donc de ces fameux canons de beauté ! C'est là que le cercle vicieux s'enclenche... Bon à part ça, c'est un sujet sur lequel j'ai toujours été un looser magnifique donc je m'arrête là. (C'est un peu confus mais ça doit être l'effet du débat interne du PS).
Bises

Figueres a dit…

Dans les yeux d'un enfant,
ou dans les mains meurtries d'une vieille.

Dans un cœur qui bât,
ou dans le souffle de l'inconscience.

Dans la chaleur de la peau,
ou dans le bonheur de la chair.

Dans la lumière,
ou dans le noir.

Dans le proche,
ou dans le lointain.

Dans l'amitié, l'amour, la tendresse...
à chaque instant,
tu es partout :

Tu es la Beauté.

alexia a dit…

Les marchés aux puces sont réservés à la base aux plus démunis mais il y a des gens aisés qui s'y promènent. Avec la chirurgie esthétique c'est un peu pareil, elle est à la base réservée à corriger les conséquences d'un accident ou d'une maladie, mais y'a des gens riches et en bonne santé qui s'y promène et en abuse!et qui ne sont jamais satisfait!...

féekabossée a dit…

ha mirrrrde , moi je vais dénoter un peu là .... si je vous dit que je n'accorde pas d'importance au physique,et que vous allez lire mon dernier post , vous allez me traiter de menteuse , alors .....
ben oui en fait j'aime des jolis petits trucs, comme j'aime des choses surprenantes qui évoluent avec l'âge ....
ça m'a toujours saoulé les crèmes anti-rides, les fringues top mode et tout et tout , mais je suis comme tout le monde, quand je veux seduire j'essaie de me faire jolie, par contre je crois que c'est plus pour le plaisir du regard de l'autre , qu'il se dise, qu'en face de lui , il a quelqu'un qui s'est mis sur son 31 pour lui !
c'est vrai que nos bidons nous fatiguent ( sympa ma rousse d'avoir lâché l'info ;()mais en approchant la quarantaine, on entend plus souvent des hommes comme celui que tu cites, nous dire qu'on est belle , alors .... conclusion ?
plus jeune on attend ces mots parce qu'on se sent belle, et il ne viennent pas, plus vieille, avec le vécu et la sagesse, alors qu'on ne les attend plus, ils arrivent ..... c'est pas un joli conte de fée ça ???? être soi et être ami avec son destin, pour vivre la vie comme un poème !
punaise, j'me suis pas mal rattrapée moi, n'empêche .... j'aime bien les ptits culs des garçons ...... je file

CarrieB a dit…

@muse : "La vie est un miroir dans lequel l'homme n'est jamais que le reflet de lui-même."
Chamfort

@ma rousse : Loin d'être un génie, je suis juste bien placée pour connaître les femmes et leurs préoccupations!
Et plus on avance, plus une certaine sagesse permet de relativiser je pense.

@papet : Ah, la beauté immuable des statues, l'amour du sculpteur qui a travaillé et caressé le matériau...ça impose le respect.
Quant aux enfants, un secret : ils savent mieux que quiconque lire dans l'âme des gens, tout simplement.

@figueres : Et moi je préfère les amis que les voyageurs.
Quant aux contes, je crois que quelqu'un a déjà fait ça!

@lolo : Quelle belle déclaration à toutes les femmes! Si dans tout ça tu ne trouves pas ton bonheur...

@pema : C'est le commentaire que j'avais laissé chez toi qui m'a donné cette idée justement, et rien de tel qu'un regard ou des paroles masculines pour nous sentir les plus belles du monde!

@frisson : Ca c'est un sujet intéressant de mémoire.
Je crois que cette alchimie dont tu parles se rapproche assez de ma définition du charme.

@stefie : J'ai aussi pensé à certaines de nos discussions dans ce post, je sais à quel point le regard des autres a pu te faire souffrir, comme j'en ai souffert aussi à certaines périodes de ma vie. Et dis toi juste que seuls ceux qui arrivent à regarder au delà sont dignes d'intérêt, quel que soit leur âge.

@miss Tortue : Si même l'éducation nationale s'en mêle, où va-t-on?
Les enfants ont cet énorme avantage de ne pas utiliser l'hypocrisie et de ne voir en l'autre enfant qu'un camarade de jeu potentiel.

@la féline : Rien d'autre à ajouter, c'est simplement parfait.

@erectus : Je ne suis pas pressée de trouver les réponses, et même pas sûre d'y arriver un jour finalement : ce sont les questions qui nous font avancer.

@richard : Pour les commentaires, je vais y revenir.
On n'est jamais plus beau/belle que quand on est heureux(se), seul le bonheur (qui implique la confiance en soi notamment)a ce pouvoir mystérieux.

@figueres : La beauté est en toute chose, et tu sais mieux que quiconque la trouver et la mettre en valeur.
Encore une preuve avec ce joli poème.

@alex : Je connais aussi des gens pauvres qui s'endettent pour entrer dans cette "norme" physique!

@ma fée : J'aime la mode, les vêtements, le maquillage bien sûr aussi mais c'est un plaisir égoïste, ces artifices étant destinés principalement à mon propre plaisir!
Et qu'on aime se "faire belle" pour l'autre, c'est aussi une question de respect, l'essentiel étant de ne pas subir la contrainte de l'apparence!

@tous : Moi ce que je préfère dans cet article, ce sont ses magnifiques commentaires...

Muse a dit…

tu me rassures, ta citation de Champfort ne concerne que les hommes...je préfère qu'il me dise ce que j'ai envie d'y voir...;)

Antonio Gacia a dit…

Symbole de "l'idéal de la beauté féminine", la célèbre VENUS DE MILO n'est pas dépourvue de "défauts"... qui en font sa perfection.
Sans ses bras, dotée d'un strabisme marqué, notre Vénus est entièrement asymétrique...

Cela donne à réfléchir avant de se prononcer sur la stupidité des "canons de la beauté"!

Yojik a dit…

Moi aussi je suis d'accord avec ce superbe post Carrie. (Règle numéro 1 : toujours dire qu'on est d'accord).

Cependant, la beauté n'est pas subjective comme j'ai déjà pu le lire. Admettre la notion de subjectivité, cela reviendrait à dire qu'il y a une "vraie" beauté et une "fausse" que l'on peut trouver vraie.
En fait, je crois juste qu'il n'y a pas UNE beauté mais autant qu'il y a de regards. Par exemple, même si je pense que la beauté m'importe peu, je crois toujours être tombéamoureux de femmes qui me paraissaient belles. Mais pour certaines qui ne devaient pas l'être aux yeux des autres.
Voilà en gros.

Yojik a dit…

Euh... Je viens de me relire et je crois qu'il faut que j'apporte un correctif.

Une fois, je suis sorti avec une femme très moche. Mais elle était blonde avec des gros seins, sourde, muette et elle tenait un bar-tabacs.
:-)

Papet croûton a dit…

"Quant aux enfants, un secret : ils savent mieux que quiconque lire dans l'âme des gens, tout simplement."
Ce serait bien si la petite n'avait 2 sœurs qui doivent être foutrement myopes dans ce domaine...
Je suis peut-être un cas particulier, mais je ne détaille jamais les gens. Couleur des cheveux ? Yeux ? Cela m'est indifférent. Ou le courant passe, ou il ne passe pas...
Cela vient peut-être de 35 ans de naturisme (le vrai, pas le Cap d'Agde), où on accepte les gens comme ils sont : gros, maigres, handicapés, peu nous importe...

CarrieB a dit…

@Muse : Quand on se regarde soi-même on arrive toujours à regarder au-delà du miroir, nous seuls savons réellement ce qui s’y trouve (ou ce que nous voulons y trouver).

@Antonio : Après tout la "beauté esthétique" n'est-elle pas un savant mélange d’harmonie et d’imperfections ?

@Yojik : Non non tu as tout à fait le droit de ne pas être d’accord ! La subjectivité est un grand sujet de philosophie. Certains la fondent sur des a priori ou la culture tandis que d’autres la rapprochent de l’affectif, et j‘en fais partie.
Je pense qu’admettre que son propre concept de beauté n’est pas celui de notre voisin est une preuve de subjectivité en ce sens où c’est de notre propre sensibilité qu’il dépend.

@Yojik à nouveau : Le principe politiquement incorrect d’une seule beauté admise, ou de canons de beauté plus précisément, est spécifique à une société, à une époque, voire à un milieu, comme les blondes à forte poitrine ici et maintenant.
Je suppose que cette femme « très moche » serait belle aux yeux d’un autre, en suivant ton raisonnement.
Donc pourquoi la qualifier de "très moche", qui est un jugement, et qui n'est donc pas universel ou objectif?

@papet : Peut-être que les 2 sœurs n’ont vu que la partie de ton âme qui était sombre, ou que ce qu’elles y ont vu ne leur correspondait pas. Il y a des choses inexplicables rationnellement, tel que le courant qui passe ou pas (même si la science tente toujours de nous l’expliquer à coups de phéromones ou d’instinct de reproduction).
Reste que les enfants ont souvent un certain 6ème sens dans leur relation aux autres.

Yojik a dit…

Non mais tu sais Carrie, je deconnais un peu. Je suis jamais sorti avec une femme qui avait un bar-tabacs.
:-)

shygefe a dit…

la beauté ne se mange pas en salade !
Je ne cherche pas à plaire mais à me plaire avant tout. J'ai la chance d'avoir un Merlin qui m'aime comme je suis avec mes rides, mon ventre rond, mes fesses molles, mes petits seins et j'aime quand il me dit que je suis belle même si je sais qu'il me voit avec les yeux de l'amour...
Ce n'est pas un canon non plus mais moi je le trouve beau aussi, beau de toute la tendresse, la gentillesse, la chaleur, l'intelligence, l'humour, la joie de vivre qu'il dégage.
Le sourire est important aussi, une personne qui sourit est toujours belle.

Olico a dit…

"Et vous, qu’est-ce qui vous fait craquer ?"

Simplement une femme comme sur la photo en haut à gauche ;-) avec son intelligence, son humour et sa beauté qui traversent les câbles du Web à la vitesse de la lumière qu'elle reflète...

Douce nuit
Oli

Anonyme a dit…

l'humour, faire sourire par de jolis mots, de jolies mains, des yeux qui plissent de malice.. aprés le reste, je m'en fous ! quand même une petite particularité qui me plais bien, une petite faiblesse qui pourrait me faire craquer, les yeux roses,mais c'est pas courant...;

barberine a dit…

l'anonyme en fait c'est moi ....

CarrieB a dit…

@yojik : Non mais tu sais Yojik je déconnais un peu.
Tu n'as pas le droit de ne pas être d'accord ;-)

@shygefe : "On a fait l'Amour aveugle, parce qu'il a de meilleurs yeux que nous."
Jean-Jacques Rousseau

@olico : Euh...ben...faut pas me faire rougir hein, et puis en vrai la fille sur la photo elle est assez insupportable quand même : merci la magie d'internet.

@l'utilisatrice anonyme barberine : Il existe bien le polonais aux yeux roses, mais c'est un lapin nain et j'ai des doutes sur son sens de l'humour et ses jolies mains...les yeux qui plissent ça doit bien lui arriver mais je m'abstiendrai de dire dans quelles circonstances.

Olico a dit…

"insupportable"
J'aimerais bien que tu enlèves ce mot de ton vocabulaire...;-)

Douce nuit
Oli

faradet a dit…

finalement, qu'est ce que c'est que la beauté ? je n'en ai aucune idée... on me demande : "-quel est ton type de femme ?". plus j'avance dans le temps, et plus cette question me gêne. je la trouve dérangeante... limite insultante... pour les femmes, d'abord... alors, depuis quelques temps, naïvement, je réponds : "-ben, gentille... complice... intelligente... ". et on me rit au nez... (c'est du vécu, ça, hein!). bon, je ne suis pas plus malin que les autres. évidemment que je regarde l'aspect physique... je reste un mec... mais moi,l'expérience qui se lit sur le visage, les rondeurs, les petites imperfections, toutes les choses contre lesquelles il faut soit disant lutter... ça me fait craquer...

CarrieB a dit…

@olico : Si je l’enlève de mon vocabulaire c’est une partie de moi que j’enlève ! Insupportable et fière de l’être…

@faradet : Type de personne, c’est effectivement tellement réducteur, ça suggère que si l’on en croise une qui ne correspond pas trait pour trait à des critères prédéfinis on ne pourrait pas craquer pour elle…heureusement que la séduction ne se limite pas à ça, et l’amour non plus !

NicMo a dit…

Etre belle, c'est une attitude, et pas le résultat d'application répétée de crèmes aux effets souvent exclusivement psychologiques (conclusion d'une note que je n'ai jamais terminée...).
Et je suis d'accord : une trentenaire est plus intéressante qu'une vingtenaire. Et plus séduisante, par conséquence.

CarrieB a dit…

@nicmo : Alors tu trouves que mes posts sont plus intéressants depuis le 4 octobre dernier?
Et pour ce qui est des crèmes, on est tellement conditionnées qu'on ne sait même plus pourquoi on en met, mais on le fait.
Peut-être parce qu'on se dit que c'est si on arrête que tout va plisser, froisser et tomber ;-)

NicMo a dit…

Pourquoi cette référence au 4 octobre ?
Je n'avais pas fait de com depuis ?
Ca me surprend car je te lis et ai l'impression de participer aux débats (et déo, puisqu'on parle de produits hygiène-beauté)...
;-)

CarrieB a dit…

@nicmo : Juste que le 4 octobre dernier je suis passée de la vingtaine à la trentaine...y en a qui ne suivent pas, je vais être obligée de donner des punitions!

NicMo a dit…

Oooops !!!!
Euh... ça n'a pas changé grand chose (sauf en mieux, bien entendu)... t'avais dû anticiper et te rendre intéressante avant.
Je ne vois pas d'autre explication.
;-)

NicMo, en course pour le lêche-bottes-com contest 2006-2007