15 novembre 2006

Ceci est un diamant

D’abord parce que c’est marqué dessus, donc c’est forcément vrai .
Ensuite parce qu’il est précieux, pas par sa rareté ni même le prix de la bouteille dont il a préservé le contenu couleur d’or.
Il est précieux de ce qu’il représente pour moi, du contexte qui a fait qu’il soit en ma possession.
Le champagne a cela de magique qu’il est en temps normal associé à un événement heureux et partagé, et ce fut encore le cas de l’histoire de ce diamant-bouchon.
Patiemment il attendait son heure, passé des caves du viticulteur au rayon du supermarché.
Il en a sans doute vu défiler des jeunes diplômés, nouveaux parents ou encore amoureux transis, avant d’être enfin saisi par une main bien intentionnée.
Quel événement allait-il avoir l’honneur de célébrer ?
Il savait que tel était son destin, il savait son appartenance à une élite et connaissait le respect avec lequel on allait le traiter, eu égard à son prestigieux tatouage.
Déjà tout petit bouchon à l’école de Liège on lui avait expliqué mille fois l’apothéose du rôle de sa vie, ce fameux jour où il aurait à délivrer les précieuses bulles scintillantes.
Soulagé de ne plus subir de pression, satisfait d’avoir exercé sa fonction avec panache, il se débarrasserait enfin de sa collerette, de sa coiffe et de son armure de fer pour se montrer dans le plus simple appareil, dévoilant enfin son miroir.
Le moment était venu, après un ultime périple au péril de sa vie, brinqueballé dans un sac, d’accomplir sa destinée festive.
Il apparaît sur la table à l’issue d’un repas chaleureux, dans son habit de lumière.
Son vêtement effeuillé, il découvre enfin l’assemblée et le cadre.
Autour de lui, des visages d’inconnus souriants, à l’affût de sa dernière prestation.
Dans une maison du bonheur haut perchée, une jolie fée générosité et une flamboyante rousse ont ouvert leurs bras et leurs cœurs à des amis virtuels que rien ne prédestinait à se rencontrer, si ce n’est une passion commune pour l’écriture sur toile.
Barberine bohème, Miro Carlo subtil, Shygefe passionnée, Au Cas Où inspiré, Stefie enjouée, Frisson rassuré, Lol halluciné, Sardine habitée et moi-même émerveillée.
Notre bouchon tout ému comprend ce qui se passe, ici et maintenant, saisit les émotions partagées par toutes ces âmes et la joie qu’elles ont d’être ainsi réunies.
Une de leurs mains s’approche, et au milieu des rires, sur la pointe des doigts, serein, il libère le goulot dans un claquement d’adieu.
Loin de l’abandonner à son funeste sort, je l’emporte avec mes souvenirs et lui accorde une place de choix, dans cet écrin, parce qu’un diamant ça mérite mieux qu’une poubelle ou un feu, même si c’est un bouchon-diamant.
Tout comme une amitié pareille, ça mérite mieux que le titre de virtuel, parce qu’une amitié-diamant ça peut être éternel.

27 commentaires:

Olico a dit…

Encore une délicieuse histoire merveilleusement racontée par une déesse de la plume...

Chris...de Burgh a dit…

Ce diamant, me semble-t-il, est le symbole d'un agréable moment passé en compagnie de tes amis. Un bien joli hommage, ma foi ...

NicMo a dit…

Gna gna gna...
Chuis deg.
;-)

barberine a dit…

et voilà....
j'suis dans les derniéres.. pffff !!!
zétes tous au top, c'est pas de ma faute si chuis à la bourre, j'ai pas encore digéré ...

frisson a dit…

Comme toujours, l'as (au féminin) de la plume démontre son talent. C'était vraiment un privilège de te rencontrer, et de voir se concrétiser ce que l'on percevait déjà en filigrane au travers de tes mots ; les traits d'une personnalité douce et brillante à la fois. Bises...

stefie a dit…

un texte magnifique :)

Muse a dit…

et l'on ne comptera ni les carats ni le nombre de ses facettes...il restera la marque d'une longue maturation...bel hommage à cette amitié et quant à ce p'tit bouchon là tout simplement a-do-rable!!!

LOLO TAHITI a dit…

Je savais que le Pape écrit des bulles, mais les écrits vaticanesques sont bien fades à côté de ta pétillante prose qui fait si bien mousser les émotions et agit immédiatement sur les zones les plus sensibles de tes lecteurs.
Mais qu'attend-on pour te canoniser Sainte Carrie ?
Ah oui tiens, un p'tit canon c'est une bonne idée, à la santé de tous les blogueurs que je n'ai pas pu rejoindre...

Bon, en même temps, je n'ai jamais lu de bulles papales tu m'diras... et pi j'ai pas envie d'en lire d'abord... parce qu'il parait que le pape a dit que l'acte d'amour, sans être marié, est un péché... cette nouvelle il me faut l'annoncer, sur la toile, je suis blogueur...

j'ai pris une dose de whisky...afin de préparer mon post...

...

féekabossée a dit…

comme toujours, notre Carrie nous abreuve de mots magiques .... c'est un délice de les attendre finalement ces mots ....
je rejoins Frisson, douce et brillante, c'est vraiment toi !!
merci pour ce merveilleux texte , sorti de ton "TOI EMERVEILLE"!!

Papet croûton a dit…

Ô vous qui le bûtes, était-il bon ?
Certes, vos papilles furent quelque peu anesthésiées par l'amitié, mais encore ?

Non, parce que la Carrie, sous couvert d'amitié, elle est capable de vous fourguer une blanquette gagnée au tir à 100 balles !
Bouchon, ô toi, gentil bouchon, nous diras-tu la vérité ?

tanette a dit…

Ca a déjà été dit, je répète : délicieuse histoire.

richard a dit…

La classe !

CarrieB a dit…

@olico : On va finir par croire que je te paie pour écrire d'aussi gentilles choses!

@chris : Oh oui, plus qu'agréable, je pourrais dire formidable.

@nicmo : La prochaine fois t'as intérêt à être de l'aventure...

@barberine : Un gage pour toi et Miro, et dès que tu ouvres ton 2ème oeil tu écris, hein?

@frisson : Alors on va dire que toi tu es l'as au masculin, parce que dans le genre tu te débrouilles mieux que bien

@Stefie : Merci tout plein, des moments magnifiques, hein...

@muse : Oui c'est exactement ça, un diamant à l'état brut que je porterai dans mon coeur longtemps

@lolo : Si canoniser se résume à boire des verres ensemble, c'est quand tu veux, tu verras qu'on y arrivera un jour

@ma fée : Merci surtout à toi et à la rousse pour cet accueil chaleureux et tous ces bons moments partagés.

@papet : Oui qu'il fut bon, diantre! Je précise que je n'étais pas la main bien intentionnée qui l'a apporté, et qu'effectivement même s'il avait été infect ça n'aurait rien enlevé à sa valeur

@tanette : Merci, ça me touche même dans la répétition

@richard : Non ça ressemblait plutôt à une colo en fait...

lol a dit…

c'est dingue finalement de raconter les mêmes trucs en tant aussi différent

roussepoule a dit…

Comme Lol, je suis bluffée de notre style different à raconter le bonheur de s'etre vu!! En plus toi tu fais pas de fautes!

C'etait bien hein??

J'etais impressionnée de te voir ( ben oui, tu fais pas de fautes... Puis tu m'as bien fais rire, t'es une sacré follasse ma bombasse!
Des bisous doux et des calins.

shygefe a dit…

C'est vrai que tu écris trop bien je te l'ai dit l'autre jour là-haut dans la montagne.
C'est vrai aussi que chacun (Sauf deux qui sont tjrs à la traîne.. vous voyez de qui je parle ? ils me mettent la honte... vous allez croire que les bordelais sont des gens paresseux) raconte à sa façon cette magnifique rencontre et qu'à chaque fois on la revit différemment avec d'autres détails échappés qui nous reviennent en mémoire.
Je ne vous oublie pas, non jamais... (C. Dion mieux que L. Fabian.. ah ! non)

stefie a dit…

Carrie a ceci de surprenant, qu'en lisant ses mots, on se fait une idée différente de celle qu'elle est réellement.
La première fois que je suis venue dans ta jolie maison, je m'attendais à rencontrer une intello coincée... ah bin non pas du tout en fait, t'es tout l'opposé !
T'es géniale toi !

AuCasOu a dit…

Comme je suis fier d'avoir fait équipe avec toi !
Ce qui est terrible avec tout ça, c'est qu'étant le dernier à poster (à 1 ou 2 près...), j'ai de moins en moins de possibilité d'être original... Et si je disais simplement que c'était exceptionnel ?

CarrieB a dit…

@lol : C'est dingue et c'est aussi ça qui est génial

@ma rousse : Je fais pas de fautes parce que mon maître me tapait sur les doigts quand j'étais petite, et effectivement je suis une follasse maintenant c'est officiel!
Moi aussi je suis heureuse de t'avoir connue...

@shygefe : Tu veux parler du couple de stressés-super-speed? je crois deviner...Et pour nos différents récits, c'est à chaque fois une tranche de ce WE que l'on savoure à nouveau

@Stefie : Ben ouais je suis ni intello, ni coincée, enfin une légende urbaine s'effondre!
Bon, je sais pas si follasse c'est mieux pour mon image en fait...Merci ;-)

@ACO : Tout le plaisir a été pour moi, sincèrement, et dire que c'était exceptionnel je crois que ça résume très bien notre sentiment à tous

féekabossée a dit…

vite chez Barberine !!!

alexia a dit…

je m'étais dis que j'allais quand même vous en laisser après mes vendanges en Champagne...même s'il m'a semblé avoir bu tout le stock à ce moment là...:)que celui qui dirait non au champagne au p'tit déj', au déj' et au diner lève la main tout de suite!

Joli hommage d'un regroupement dont je n'étais pas au courant:(

lol a dit…

intello coincée ? pas vu, c'est certain.
Plutôt un joli petit berlingot coloré

sardine a dit…

Tant de choses dans un bouchon...tu m'affoles ! ;-)

Figueres a dit…

A l'image du diamant, l'amitié doit être transparente...
Celle qui pétille en vous a la pureté du diamant, elle sera éternelle.

CarrieB a dit…

@ma fée : T'as vu j'y suis allée plus vite que plus vite!

@alex : Eh mais c'est déjà tout bu depuis longtemps ce que t'as vendangé, hein? Mais c'est vrai que je ne dis jamais non à une coupe de champagne...

@lol : Même que les berlingots de Carpentras ils sont pas loin de chez moi

@sardine : Et quand la sardine s'affole, c'est toute la grande bleue qui rigole!

@figueres : A l'image du diamant, l'amitié doit être transparente, mais elle peut parfois aussi être dure et coupante...

Anonyme a dit…

Je connais pas bien Carpentras, mais si tu l'dis.
Sinon un truc de toi à moi, là, CarrieB ça à a voir avec les caraïbes, le soleil, tout ça ?

lol a dit…

utilisateur anomye lol, oublié de signé