10 août 2006

Leçon n°3 = Savoir penser à soi

Ce n’est pas parce qu’on est mère de famille qu’on doit se laisser aller, toute "femme moderne" vous le dira.
Nous restons femmes avant tout et ça nous fait plaisir qu’on nous le fasse remarquer de temps à autre.
Bien sûr, il y a le coiffeur, les moments qu’on s’accorde jalousement dans la salle de bain, un gommage par ci, un lait hydratant par là, mais le temps est compté et les occasions sont rares.
Ce jour-là, sortie événement entre filles : après-midi thermalisme (je rappelle à toutes fins utiles que la thalasso ne concerne que l’eau de mer et que le thermalisme utilise l’eau minérale issue de sources).
Nous commençons par une escale gustative à la fontaine multi-sources froides ou chaudes, aux propriétés variées.
Je bois un peu de tout, histoire d’être sûre d’être en bonne santé.
Ensuite à l’entrée du centre on nous annonce qu’il n’y aura pas de soins possibles parce que nous n'avons pas réservé et qu'ils sont overbookés, ah ben ça commence bien.
Nous devrons donc nous contenter du minimum, largement suffisant avouons-le pour une bonne après-midi de détente.
Tout d’abord séance fou-rire à l’essayage de bonnet de bain, obligatoire pour certaines activités : accessoire kitschissime s’il en est, à l’instar du caleçon long ou du cache-oreilles moumoute, il arrive à rendre laids et ridicules les plus beaux spécimens féminins (et à plus forte raison, les spécimens plus communs, en l’occurrence nous).
On en aurait presque oublié que j’ai toujours mon sac à main, bien que fin prête en maillot de bain-bonnet-peignoir-claquettes.
Une fois réparé ce petit oubli, descente dans les sous-sols de l’édifice romain, avec passage interminable dans un long couloir chauffé naturellement à plus de 40°C, direction les étuves et leurs 70°C.
Les douches froides pré et post transpiration, dans une petite pièce ronde, sont plongées dans l’obscurité, il faut y aller à tâtons (détail important pour la suite).
S’ensuit une halte dans la salle des céramiques chaudes, avant une autre bien méritée en salle de repos, cette salle au frais et aux transats alignés qui trouve toute son utilité, étant données la chaleur et l’humidité ambiantes.
Mais pas trop longtemps quand même, quand on n’a pas l’habitude de se détendre on s’ennuie vite.
La salle des trombes d’eau nous attend, et avec elle un nouveau fou-rire.
Des jets d’eau à forte pression jaillissent de toutes parts, et visiblement mon voisin de droite à dû se laisser surprendre : son, comment dirais-je, appendice, pend comme une âme en peine à l’extérieur de son slip de bain.
Peut-être alerté par nos rires d’une discrétion douteuse, il entreprend au bout d‘un long moment un rassemblement de son service 3 pièces au milieu du maillot, mais en vain : c’est désormais une des pièces latérales qui se fait la malle.
Nous migrons vers le jacuzzi en gloussant et en croisant les doigts pour que le monsieur en question n’ait pas la même idée, et poussons un soupir de soulagement en les voyant sortir de la salle, lui et son testicule en quête de liberté.
Plus tard je retourne à l’étuve romaine seule, pendant que mes amies vont s’extasier devant les moulures du plafond d’une autre salle de repos.
Je commence par la salle de douche, où je me crois seule et où j’aperçois au bout du compte, soulagée de n’avoir pas trop tâté et pris la première douche, qu’il y a un homme qui se rince tout près de moi, dans le plus simple appareil.
Même dans le noir, il y a des coupes de profil qui ne trompent pas.
Je ne m’attarde donc pas et retourne dans l’étuve, où le monsieur en question ne tarde pas à me rejoindre, avec une serviette de bain autour de la taille au lieu du traditionnel maillot de bain assis sur serviette.
C’est quand il commence à se frotter les jambes en les relevant et les écartant que je décide de rejoindre prématurément mes amies.
L’une d’entre elles (la plus zen, évidemment) a même réussi à s’endormir, alors pour les autres, ni une ni deux, échauffement à la salle de fitness en attendant le cours d’aquagym et le réveil de la belle au frais dormant.
Pas de tenue de sport à l’horizon, donc c’est en maillot de bain que nous faisons chauffer (ou griller, mais pas par l’effort) les machines de musculation, sous le regard intéressé, amusé ou choqué, c’est selon, des passants de la ville que seuls quelques mètres et une vitre séparent de nous (température extérieure : 15°C).
Cerise sur le gâteau, le cours d’aquagym, un peu beaucoup perturbé par nos soins, est une pure merveille de rires et le moniteur lui même en est tout déconcentré, même s’il est plus dur de faire les malignes au bout de quelques exercices, et qu’avouons le, ça le change un peu des sexagénaires qu’il a l’habitude d’entraîner.
Une douche, un détour par la boutique et il est déjà temps de partir.
Le temps passe encore plus vite quand on ne fait rien ou qu’on se fait plaisir tout simplement.
En parlant de plaisir, il se trouve que le hasard, qui fait parfois bien les choses, a mis sur notre chemin le meilleur chocolatier de la ville…après le réconfort, le réconfort!

13 commentaires:

Miro Carlo a dit…

Pour y avoir goûté aussi c'est sur que c'est pas le genre d'endroit où tu rencontres les premières jeunesses, alors c'est pas étonnant que les services trois pièces s'affolent quand 3 femmes de moins de 70 ans viennent se prélasser!!

Stéf a dit…

Et voilà un troisième fou-rire pour moi !!! hihihi... Je revois encore monsieur"j'montre mes parties" !! hihihihi...
Bel après-midi en tous cas pour moi aussi et rien de telle qu'une virée entres filles ;) !!

shygefe a dit…

Bou hou !!! j'tenvie encore... je rêve de faire ce genre de truc moi. J'vais demander à Barberine de venir avec moi, bon nous ce sera hammam mais ça doit être bon aussi !
J'ai bien ri moi aussi en imaginant ce pôvre môssieur, l'aurait dû mettre un maillot kangourou à fermeture éclair !

Stefie a dit…

Hé hé hé
Au Luxembourg aussi le bonnet est obligatoire ! L'accessoire anti-sex par excellence !
Te connaissant et me doutant que tes copines soients pareilles, j'imagine que les visiteurs du centre se souviennent encore de vous :D

roussepoule a dit…

MDR....
C'est bien les apres midi copines, on a le droit de dire des horreurs sur les autres et pas s'en souvenir le lendemain!! j'adore.

La thalasso, j'ai essayé mais au bout de 10 mn, mon caractere absolu de serenité et de sagesse n'y a plus tenu...Je me suis tirée..

Sainte Ango a dit…

Bon, je rameute mes louves, tu m'as trop donné envie, faut qu'on se fasse un truc comme ça un de ces 4!

LOLO TAHITI a dit…

trop poilant... et en plus ça finit avec de bons chocolats !!!

féekabossée a dit…

ah oui c'est super ces aprèm thalasso entre copines , mais riez pas du monsieur , moi je me suis retrouvée avec les fesses à l'air en public à cause de ces maudits jets !! grand moment de solitude ...

Athera a dit…

ah oui les bains thermaux c'est le pied !
perso c'est une fois par mois et de temps en temps avec des copines, mais seule c'est encore mieux, pas besoin de parler se reposer, réfléchir, être seule avec soi !
c'est tellement bon ... c'est la zenitude totale à ce moment là !

bon je retourne à mon bouquin
et viens vous faire un coucou plus tard !

kisssssssss

CarrieB a dit…

@miro carlo : Le service 3 pièces s'est échappé, mais pas affolé, je tiens à le préciser.

@stef : C'est vrai qu'on a passé un super après-midi, à renouveler!
Ah non, la prochaine fois c'est parapente, ça rigolera moins, hein?

@shygefe : J'imagine que Barberine se fera un plaisir de t'accompagner, c'est pas le genre de proposition qu'on refuse! Et hammam c'est déjà très bien (avec gommage c'est encore mieux!)

@Stefie : C'est par notre indiscipline et notre manque de discrétion qu'on se rend inoubliables! Ah, et aussi grâce à nos têtes avec les bonnets de bain...

@roussepoule : D'où l'intérêt de bien délirer pour ne pas s'endormir!

@sainte ango : Connaissant un peu la bande, vous n'allez pas vous ennuyer non plus!

@lolo : Et quand ça finit avec des chocolats, c'est que c'est génial (mais ça marche aussi avec déprimant et tous les autres états d'âme chez moi)

@ma fée : J'imagine le tableau, mais dans l'humour il y a toujours un qui rit et un qui fait rire, ben là...

@Athera : Seule ou pas, c'est super agréable de se laisser vivre l'espace de quelques heures!

la feline a dit…

Ahahahahahahahahahahaahhahahaaahhaahhaahahahhahaahahahahahhahahaahahah.
C'est tout ce que je suis capable de rire. euh, de rire! arghhhhhhh de dire!
(faut croire que le fou rire donne des hoquets à mon clavier.)

Chris...de Burgh a dit…

Une véritable tranche de vie et de fou rire ! Ce genre de situation a vraiment tout pour détendre l'atmosphère ! je vois qu'on ne s'embête pas ( t'aurais pas pris des photos, des fois ? )Parce que c'est bien de ''savoir penser à soi '' mais c'est encore mieux de savoir faire partager des expériences avec les autres ... je confirme, par la présente, que tu y parviens à merveille !
biz.
Chris

barnabé a dit…

Mais t'es pas bien de faire subir ça à ton corps ?!

Toute cette eau, brr bon je vais me servir l'apéro.

(PS: Je tenais aussi à dire je compatissais tout particulièrement ce monsieur aux organes latéraux distendus)