28 mai 2006

Bonne fête môman!

Aujourd’hui c’était la fête de ma môman.
De la vôtre aussi ? Tiens, quel hasard !
Ma môman mérite pourtant bien une fête à elle toute seule, de nous avoir élevées mes sœurs et moi avec tant de courage et d’abnégation.
D’ailleurs depuis je n’ai de cesse de déployer des trésors d’imagination pour la surprendre, lui faire plaisir et la remercier encore et encore…
Cette fois-ci je lui ai écrit un petit poème, que je lui ai fait livrer avec un gros bouquet de roses multicolores et même le vase pour savoir où les mettre.
C’est ma môman, alors c’est pas grave si ce sont ses collègues qui ont accueilli le livreur parce qu’il est venu plus tôt que prévu, pas grave si elle les soupçonne fortement d’y avoir jeté un œil avant de lui donner, ni si elle m’a fait remarquer en passant que certaines commençaient déjà à flétrir parce qu’il fait particulièrement chaud à son travail.
C’est ma môman alors je comprends quand elle me dit que le concert-cadeau-de-noël était très bien mais que la climatisation était trop forte et qu’elle en est tombée malade.
C’est ma môman alors je la rassure quand elle me fait part de ses craintes de devoir enlever le haut pour le massage-relaxant-cadeau-d’anniversaire.
C’est ma môman alors je note sur mes tablettes que les concerts d’André Rieu reviennent vite au même et que ce serait bien de changer un peu.
C’est ma môman alors je m’excuse inutilement du résultat non escompté du shampoing-coupe-brushing offert chez son ex-coiffeur (d’où le «ex»).
C’est ma môman alors je sais qu’elle est débordée et c’est pour ça que je demande une rallonge de délai pour les bons-cadeaux-thalasso qu’elle n’utilisera que la veille de la péremption.
C’est ma môman à moi et c’est pour ça que je lui pardonne tout et continue à lui faire des surprises alors qu’elle me certifie qu’un dessin ou un poème suffirait.
Parce que je suis heureuse qu’elle soit là pour moi quand j’en ai besoin malgré la distance, qu’elle soit là tout simplement, qu’elle soit une grand-mère si attentive à ses petits enfants et parce que c’est plus facile de dire « je t’aime » comme ça.
Parce que je suis heureuse de l’avoir prise en exemple lorsque je suis devenue maman à mon tour.
Merci môman et bonne fête.

2 commentaires:

Stéf a dit…

oh c'est bôôôôôô !!!!

C'est vrai, nous avons la chance d'avoir des supers mamans, qui sont également de supers mamies...

Vive aux mamans et BONNE FETE à elles ;)

alexia a dit…

Quel joli poème si véridique!
Notre môôôôôôman est comme ca
On ne la changera pas!;)